CLUB
Histoire / La conquête de l'Elite

Après quelques saisons chaotiques, le FCM va connaître une saison rocambolesque mais tellement intense, sous la présidence de  Michel Bérard et de l’ancien vert Christian Sarramagna. Le club, en difficultés financières face aux grosses cylindrées, recrute des joueurs prêtés ou en fin de carrière, comme Roche, Chavrondier (Lyon), Testa (Le Havre), Castro (Montpellier), Sausset (Lens), Blondeau, Durand… associés aux joueurs du cru, Bénarbia, Mazzoncini, Petrucci et encadrés par Pounewatchy et Henri Canet (dit « le gaulois »).

Ce savant mélange connaît un début de saison tonitruant qui met le groupe en confiance et va lui permettre d’accéder en D1. A 3 journées de la fin du championnat le FCM obtient une belle victoire face à l’AS Cannes, son concurrent direct. Puis le FCM remporte le derby face à Istres, ce qui le rapproche un peu plus de l’accession. Enfin, le 15 mai 1993, dernier match de la saison au stade F. Turcan face à Créteil, devant 6000 spectateurs, les visages sont crispés car l’A.S Cannes est toujours en course, mais plus que jamais, l’avenir du club est au bout des crampons, et Testa (meilleur buteur du club sur la saison), en inscrivant deux buts, va offrir l’accession au FCM.

Pour se mettre en conformité avec les règlements de la D1 (capacité de 11.500 places), le stade F.Turcan va subir quelques aménagements avec la création de nouvelles tribunes (Canal, Pesages Est et Ouest). 

 


 Haut de Page