FC MARTIGUES
Flash d'Infos / L'interview de la semaine
Entretien avec "Lulu"

Ulrick Chavas, ailier virevoltant martégal, se confie à nous. Interview sympa, juste avant le départ pour Agde en Championnat, et pas chez les nudistes ;-)

  • fcm.fr : Bonjour Lulu, présentes toi et racontes ta carrière pour nos internautes

 Salut, Ulrick Chavas, j’ai 30 ans, je suis "pacsé"avec Nadège et j’ai un petit garçon de 4 ans !

J’ai été formé au Puy en Velay, de 15 à 21 ans, puis je suis parti au Toulouse FC, avec qui j’ai été sacré champion de Ligue2

J’ai ensuite été prêté à Sète en National, puis j’ai signé à Nïmes pour 3 ans. En fin de contrat, je suis allé à Vannes avec qui j’ai été champion de National. Une fois en Ligue 2, j’ai connu une saison blanche, je suis donc parti à Moulins en National, avec qui on est malheureusement descendus en CFA.

Me voila donc cette saison à Martigues !

  • fcm.fr : Quel est ton poste de prédilection ?

 J’ai été formé milieu de terrain, côté droit.

Je peux jouer à gauche, attaquant, milieu défensif ou encore latéral droit (c’est un poste que j’aime bien).

  • fcm.fr : ta pire coupe de cheveux  ?

Rasé à blanc !! Quoique en fait , jeune, la mode était au crâne rasé avec une houppette devant ! J’ai eu cette coupe à 13-14 ans, c’était la pire !

  • fcm.fr : Tu travailles ta technique sur les coups francs ?

Non (rires) !

Je l’ai surtout travaillée à Nîmes, avec Régis Brouard qui me demandait de les frapper comme lui quand il était joueur.

Mais bon, c’est vrai que là il faudrait que je les travaille plus !

  • fcm.fr : Justement, est ce que tu as un tireur de coups francs pour modèle ?

Pas du tout !!

J’aime bien les coup francs excentrés, à mettre dans la boîte ou les corners.

Les coups francs à hauteur de la surface je ne les travaille pas, je ne les tire pas en fait, c’est pas trop mon truc, j’ai une trop grosse frappe (rires).

Sinon je te dirai quand même Beckham, parce que c’est la classe !

  • fcm.fr : Le match contre le PSG, tu retiens quoi ?

C’était vraiment une belle fête. Je parle sans aucune arrière-pensée ni rancœur.

Le public était présent, il nous a réellement bien aidé.

Malheureusement, on a pas été sereins au début du match, et on ne s’est pas lachés comme on aurait du le faire. C’est comme ça, mais sa restera un super souvenir.

  • fcm.fr : Comment va réagir l’équipe face à Agde ?

J’espère qu’elle va bien réagir.

La défait contre le PSG est digérée, et comme le disait le coach, le championnat c’est notre pain quotidien.

On évolue contre des équipes de même valeur que nous, et il faudra se battre jusqu’au bout pour espérer décrocher le graal.

Nous ne sommes pas fatigués dans la tête, c’est là le principal. On va tout faire pour gagner !


 Haut de Page